Si vous êtes un résident canadien à la recherche d’un moyen fiscalement avantageux d’épargner et d’investir, le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est peut-être ce qu’il vous faut. Le CELI a été introduit en 2009 et est devenu un choix populaire pour les Canadiens qui souhaitent faire fructifier leur épargne et leurs investissements. Dans ce billet de blog, nous verrons ce qu’est un CELI et comment il fonctionne.

Qu’est-ce qu’un CELI ?

Le CELI est un compte enregistré qui permet aux résidents canadiens d’épargner et d’investir de l’argent en franchise d’impôt. Contrairement au régime enregistré d’épargne-retraite (REER), les cotisations au CELI ne sont pas déductibles d’impôt. Cependant, tous les revenus générés par les investissements dans un CELI, y compris les intérêts, les dividendes et les gains en capital, sont exonérés d’impôt.

Comment fonctionne un CELI ?

Le plafond annuel de cotisation à un CELI est fixé par le gouvernement fédéral et s’élève actuellement à 6 000 $. Les droits de cotisation inutilisés des années précédentes peuvent être reportés, de sorte que si vous n’avez pas cotisé à un CELI dans le passé, vous pourriez avoir jusqu’à 75 500 $ de droits de cotisation à partir de 2021.

Les retraits du CELI sont exonérés d’impôt et peuvent être effectués à tout moment, sans pénalité. Il s’agit là d’un des principaux avantages du CELI par rapport au REER, qui impose des pénalités fiscales en cas de retrait anticipé. Toutefois, sachez que si vous retirez des fonds de votre CELI, vous ne pouvez pas cotiser à nouveau le même montant avant l’année civile suivante.

Dans quoi puis-je investir avec un CELI ?

Le CELI peut contenir une large gamme d’investissements, y compris des liquidités, des actions, des obligations, des fonds communs de placement, des fonds négociés en bourse (ETF), etc. Il est important de se rappeler que le CELI n’est pas un investissement en soi, mais plutôt un compte enregistré qui peut contenir des investissements.

Quels sont les avantages du CELI ?

Le principal avantage du CELI est la croissance de vos investissements en franchise d’impôt. Cela signifie que tout revenu généré sur le compte n’est pas soumis à l’impôt, ce qui en fait un outil puissant pour la constitution d’un patrimoine à long terme. De plus, contrairement à un REER, les retraits d’un CELI ne sont pas imposables, ce qui vous donne plus de souplesse et de contrôle sur votre argent.

Qui peut ouvrir un CELI ?

Pour ouvrir un CELI, vous devez être un résident canadien âgé de 18 ans ou plus. Il n’y a pas de limite d’âge pour cotiser à un CELI, donc même si vous êtes à la retraite, vous pouvez toujours cotiser au compte tant que vous avez des droits de cotisation.

En conclusion, le CELI peut être un excellent moyen pour les Canadiens d’épargner et d’investir de l’argent en franchise d’impôt. Grâce à la souplesse de ses règles de cotisation et de retrait, le CELI peut vous aider à atteindre vos objectifs financiers et à constituer un patrimoine à long terme. Si vous souhaitez ouvrir un CELI, consultez un conseiller financier pour déterminer la meilleure stratégie d’investissement pour vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *